Joignez-vous à EFF: dites non à la censure sur Internet !

Les récentes publications du site d’alerte, Wikileaks, ont soulevé des débats houleux et chargés d’émotions sur le secret d’état et le droit d’information des citoyens. Ce débat s’est transformé en une attaque massive à l’encontre des droits des intermédiaires à publier des informations authentiques.

Ne vous y trompez pas - il s’agit bien plus que de Wikileaks. La fermeture de sites tels que Wikileaks représente une atteinte sérieuse à la liberté d’expression.

Aux Etats-Unis, les éditeurs disposent d’un droit fondamental d’imprimer des informations politiques authentiques. De la meme manière, les Internautes ont le droit fondamental de lire ces informations et d’exprimer leurs propres opinions sur celles-ci . Ces valeurs ont été codifiées par plusieurs législations à travers le monde et sont reprises à l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Malheureusement, ces valeurs n’ont de poids que tant qu’il y a une volonté de les préserver. Lorsque des personnes physiques ou morales décident de tourner le dos au droit à la parole, nous y perdons tous. La clef d’une démocratie participative est dans l’éducation de l’électorat.

Nous voyons déja les conséquences négatives de ces récents événements. Les gouvernements, à travers le monde, sont entrain de proposer des lois qui pourront sérieusement limiter nos droits à la libre expression. Aux Etats-Unis, les législateurs se sont empressés de proposer une loi qui représente une menace pour bien des agences de presse. Malheureusement, il est à craindre que des mesures similaires soient prises dans d’autres pays, dans les semaines et les mois à venir.

Le moment est venu de défendre vos droits. Rejoignez EFF et opposez-vous à la censure sur internet. Voici quelques suggestions de ce que vous pouvez faire dès maintenant pour exprimer votre intérêt :

  • Téléchargez le badge anti censure d’EFF sur votre site et sur celui de votre campagne sur les réseaux sociaux.
  • Remplacez votre avatar sur les réseaux sociaux par le logo EFF “Non à la censure”.
  • Sur Twitter, ajoutez la bandrole de campagne d’EFF sur votre photo ou avatar.
  • Devenez membre d’EFF pour nous aider à continuer la lutte pour vos droits.
  • Exprimez-vous contre la censure :

    Participez à notre campagne en ligne. Apposez le badge ‘Non à la censure’ là ou il sera visible et prenez position pour la liberté d’expression.

    Sur Twitter, participez à notre campagne et remplacez votre avatar ou photo de profil par le badge "EFF non à la censure".

    Sur Facebook, remplacez la photo de votre page avec le badge d’EFF ‘Non à la censure’.

    Sur un blog ou site, copiez/collez le code suivant dans un billet de votre blog ou sur la page d'accueil pour témoigner de votre soutien à la liberté d’expression:



    Translators: Tara Taubman and Claire Ulrich. Proofreader: Fabrice Epelboin, France

    Stay in Touch

    NSA Spying

    EFF is leading the fight against the NSA's illegal mass surveillance program. Learn more about what the program is, how it works, and what you can do.

    Follow EFF

    Kazakhstan's authoritarian government is misusing U.S. law to silence and spy on its online critics: https://eff.org/r.vekw

    Aug 4 @ 4:50pm

    TPP talks ended in deadlock last week, but officials are as determined as ever to conclude this anti-user deal: https://eff.org/r.n8ew

    Aug 4 @ 3:49pm

    A milestone in EFF’s case: The Ninth Circuit will consider whether NSA’s “Upstream” spying violates the Constitution https://eff.org/r.b1s9

    Aug 4 @ 3:47pm
    JavaScript license information